0%

Fantaisies pour un palais

  • Création et installation du décor du « Bosquet féérique » sous la direction de Francis Adoue
  • Mise en scène des séquences vidéos des « Fêtes galantes » en collaboration avec le réalisateur Fred di Noto (Mémoire Vive)

Du 16 novembre 2019 au 22 mars 2020 au château de Maisons-Laffitte

 

Le Centre des monuments nationaux présente « Fantaisies pour un palais », une exposition qui évoquera l’imaginaire rococo du XVIIIe siècle. À travers des décors à l’aspect théâtral, le visiteur sera invité à pénétrer dans cet univers de fantaisie, guidé par de grandes thématiques comme le palais magique, le cabinet des miroirs, le bosquet féérique, la grotte mystérieuse ou encore l’île enchantée.

 

À sa mort en 1715, le roi Louis XIV emporta avec lui le faste des fêtes données durant son règne à Versailles. Ces dernières ont subsisté dans le souvenir de certains, et ont nourri les esprits littéraires qui, dans cette nostalgie, ont su faire grandir le modèle littéraire du conte de fées. Ces récits, par leur description de décors merveilleux, constitués de dorures, porcelaines ou miroirs annoncent l’avènement d’un courant artistique, le rococo, qui va métamorphoser les palais, châteaux et hôtels particuliers dès le milieu du XVIIIe siècle. Un air féerique souffle alors sur l’Europe et s’empare des artistes. Trompe-l’oeil, jeux de miroirs, peintures murales, rien n’est trop beau pour enchanter les grandes demeures qui se transforment en lieux propices à la rêverie. À travers des décors à l’aspect théâtral, le visiteur pourra découvrir cet univers de fantaisie, guidé par de grandes thématiques comme le palais magique, le salon des miroirs, le bosquet féerique, la grotte merveilleuse ou encore l’île enchantée de Cythère, lieu emblématique du rococo immortalisé par le peintre Antoine Watteau.

 

Un voyage en six étapes imaginées à partir des décors récurrents des contes et des palais rococo

L’exposition entraînera tout d’abord les visiteurs à la découverte d’un théâtre miniature dans lequel apparait, en projection, une succession de décors de palais magiques, en écho aux mises en scènes de l’opéra et aux machines de théâtre. L’installation suivante présentera dans un « cabinet des fées » des porcelaines représentant des couples galants, des carrosses d’or ou des chars tirés par des cygnes, personnages et motifs que l’on retrouve dans ces récits enchanteurs écrits par ces femmes de lettres du XVIIIe siècle et lus dans l’intimité des boudoirs. En écho aux décors féeriques de ces conteuses, seront présentées deux exceptionnelles maquettes de décors d’opéra de Piero Bonifazio Algieri, réalisées entre 1757 et 1760 pour l’opéra de Paris, et issues des collections du Centre des monuments nationaux.

Le public prendra ensuite un chemin entre la réalité et le rêve grâce au « salon des miroirs », dans lequel apparaissent des personnages en costumes comme échappés des oeuvres de l’artiste Antoine Watteau et ces fameuses peintures de « Fêtes galantes ».

Le parcours se poursuivra par la vision d’un boudoir se métamorphosant en bosquet féérique, effet créé à l’époque par l’intégration de fleurs sur les miroirs donnant l’illusion d’un « jardin flottant ». « La grotte merveilleuse », évoquera les grottes artificielles conçues à la Renaissance pour les jardins et devenant avec le rococo un élément récurrent de la décoration de palais. Cet espace favorable à la rêverie est, dans les contes, le lieu de séjour d’une créature fantastique, nymphe ou fée. L’installation de « L’île enchantée » abordera le thème du voyage vers l’île imaginaire, interprété par Watteau dans son tableau « Pèlerinage à l’Ile de Cythère », et véritable métaphore de la culture française de la première partie du XVIIIe siècle.

Enfin en conclusion du parcours, le visiteur pourra prendre place dans un décor de palais dans les nuages afin de se prendre en photo et ainsi participer, à sa manière, à ce monde merveilleux. Autant de visions, à la lisière du fantastique, qui enchanteront petits et grands.

 

  • Conception : Francis Adoue, Centre des monuments nationaux
  • Graphisme : Thierry-François Combe
  • Créations des décors : Loïc Pantaly et Joris Gourdel-Brehier
  • Création du « bosquet féerique » : Christophe Leray en collaboration avec Aline Franciscovich, Dalila Magalhaes (tapisserie), Corinne et Julie Leray, Carine Grancher
  • Création de la nef de « L’île enchantée » : Laetitia Mieral – Merveilles en papier
  • Réalisations vidéos « Fêtes galantes » : Fred di Noto – Mémoire Vive ; mise en scène : Christophe Leray ; comédiens : Léa Dauvergne, Florent Favier, Aline Franciscovich, Nicolas Guillemot. Remerciements à Jean-Claude Bailly-Le-Roch, président de l’association Patrimoine Aventure
  • Réalisation vidéo « Palais magique » : Loïc Pantaly
  • Éclairage & audiovisuel : Jean-Claude Mourès, Procom
  • Impressions : Picto

 

Photos : David Blondin, Aline Franciscovich, Francis Adoue, Christophe Leray

image
https://didascalies-by-christophe-leray.com/wp-content/themes/hazel/
https://didascalies-by-christophe-leray.com/
#c1c1c1
style1
paged
Chargement des messages ...
/homepages/31/d741045271/htdocs/
#
on
none
loading
#
Sort Gallery
on
yes
yes
off
on
off