0%

Princes et princesses

“Princes et princesses”, troisième parcours scénographié par Christophe Leray pour le logis de la Chabotterie

Depuis toujours les récits merveilleux peuplés de princesses endormies et de princes ensorcelés nourrissent notre imagination. Cinq histoires ont été choisies cette année. Elles sont restituées dans leurs versions d’origine. Laissez-vous embarquer dans ces univers magiques et mystérieux. Bonne visite.

  • Salon de compagnie : Peau d’Ane de Charles Perrault (XVIIe siècle, France)

La moralité de ce conte est une formidable porte ouverte sur l’imaginaire. Les contes sont intemporels et s’inscrivent dans la mémoire collective. Devant vous se dresse la princesse cachée sous la peau de l’âne magique du roi, son père. Un prince tombe sous le charme de cette jolie jeune femme et lui demande un gâteau. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que celle-ci est protégée par une fée qui lui a offert un coffre magique où Peau d’Ane cache ses robes aux couleurs du temps, de la lune et du soleil.

  • Cuisine : Blanche-Neige des Frères Grimm (XIXe siècle, Allemagne)

La cuisine du logis est un décor idéal qui fait penser à la chaumière des nains. Au centre de la pièce, la princesse Blanche-neige repose sur un lit de végétation. Les sept nains veillent sur elle, tandis que le miroir magique dialogue avec la reine qui ne supporte pas qu’une autre femme surpasse sa beauté.

  • Chambre : le Rossignol et l’Empereur de Chine de Hans Christian Andersen (XIXe siècle, Danemark)

Le plus grand prince d’Asie vous invite au voyage ! Découvrez son histoire d’amitié avec un rossignol qui accepte de chanter pour lui sans renoncer à sa liberté. Ce conte correspond  bien à l’esprit du XVIIIe siècle de la chambre. A cette période, on montre un goût prononcé pour la nature et l’ailleurs. Les motifs chinois comme les automates représentant des animaux sont notamment très en vogue.

  • Cabinet d’érudit : La Belle et la Bête de Madame Leprince de Beaumont (XVIIIe siècle, France)

Ce conte a été écrit par une femme au XVIIIe siècle. Il s’intègre bien à l’univers raffiné du salon décoré d’objets précieux (harpe, paravent, etc.). L’histoire est celle d’un prince ensorcelé qu’une jeune femme sauve par l’amour qu’elle lui porte. Derrière le monstre se cache un être bon.

  • Grenier : Aladin et la lampe merveilleuse, Les Mille et une nuits (première traduction française au XVIIIe siècle)

Les contes permettent de dépasser les frontières et de s’ouvrir sur le monde. Après la Chine, départ pour l’Orient avec un extrait des Mille et une nuits. Il s’agit d’un recueil de contes anciens dont les premières origines perses remontent au VIIIe siècle. Aladin ou la Lampe merveilleuse est un  conte traditionnel arabo-perse qui ne figure pas dans les manuscrits les plus anciens du recueil. Néanmoins il y a été associé dès le début du XVIIIe siècle avec la première traduction française du recueil par Antoine Galland qui l’augmente de plusieurs contes. Comme le logis de la Chabotterie dévoile la vie quotidienne au XVIIIe siècle, ce conte a très bien pu être lu aux enfants qui y vivaient.

  • Exposition dans l’escalier de diverses représentations des contes du XIXe siècle à nos jours
  • Conception et scénographie : Christophe Leray assisté d’Aline Franciscovich
  • Réalisation d’éléments de décor (lanternes, miroir magique, dais) : François Marfaing
  • Costumes : Pascale Breyne (atelier O Fil de l’Histoire), Aline Franciscovich et Damien Badré
  • Costumes des nains et travaux de couture : Aline, Jean-Louis et Marie-Camille Franciscovich
  • Réalisation de la peau d’âne : Mario Broutin (atelier MB Créatures)
  • Réalisation de la vidéo de Blanche-neige : Fred di Noto (Mémoire Vive)
  • Comédiens : Reine : Elisabeth Font / Esprit du Miroir : Florent Favier
  • Enregistrements de voix complémentaires : Gauvain Breyne
  •  Voix : Léa Pellissier, Johan Jolier, Don Cristobal, Aurore F.
  • Préparation et montage de l’exposition au logis : Corinne, Patrick et Julie Leray, Laura Le Vaicher et Carine Grancher
  • Merci à l’ensemble de l’équipe technique du logis (lumières, sons, acrochages)
  • Exposition réalisée pour l’association des Amis de Charles Perrault (Irène Marfaing et Nathalie Almeida)

 

Photos : Aline Franciscovich

image
https://didascalies-by-christophe-leray.com/wp-content/themes/hazel/
https://didascalies-by-christophe-leray.com/
#c1c1c1
style1
paged
Chargement des messages ...
/homepages/31/d741045271/htdocs/
#
on
none
loading
#
Sort Gallery
on
yes
yes
off
on
off